Célébrer Yule, le Solstice d’hiver

Célébrer Yule, le Solstice d’hiver

Yule est une fête hivernale traditionnelle qui trouve ses racines dans les traditions païennes des peuples germaniques, celles d’Europe du Nord et des païens modernes. Elle est marquée par le Solstice d’hiver, la nuit la plus longue de l’année. La façon dont elle est célébrée peut varier selon la tradition, mais il s’agit essentiellement d’une célébration de la victoire sur l’obscurité et du retour à la lumière. Dans les anciennes coutumes, les gens se réunissaient pour offrir de la nourriture aux divinités et poursuivaient avec un grand festin. Alors qu’ils se préparaient pour entrer dans un nouveau cycle, des rituels étaient pratiqués pour demander des bénédictions. Traditionnellement, il s’agit d’une célébration de 13 jours, honorant les éléments, qui commence avec l’élément du feu qui célèbre le retour de la lumière du soleil.  

Cette période est celle des rêves

 
Dans l’enseignement des sagesses des saisons, le Solstice d’hiver est le point culminant de la saison hivernale. Nous sommes appelés à voyager à l’intérieur de nous-mêmes, à nous connecter à nos racines et à nous asseoir avec nos ancêtres pour nous rappeler qui nous sommes.
 
 
Cette année, nous sommes également bénis par la nouvelle lune, qui tombe le 23 décembre, renforçant la présence de l’énergie de l’obscurité, offrant une rare opportunité d’être bercé par le silence sombre pour percevoir véritablement notre lumière la plus précieuse, l’étincelle que nous détenons en nous – l’étincelle des opportunités illimitées.
 
 
Les archétypes de l’ermite et de la sage nous permettront de découvrir l’enseignement qui réside dans cette période magique de l’année. Nous sommes invités à créer des moments de véritable silence et d’immobilité. C’est dans ces moments que nous entrevoyons notre connaissance la plus profonde.
 
 
Cette sagesse intérieure renferme la sagesse de nos ancêtres ainsi que la sagesse acquise au cours du voyage de notre vie. Ainsi, chaque année, lorsque nous répétons ce processus, les expériences de l’année précédente se joignent à la sagesse de nos ancêtres et au don de notre âme, pour donner naissance à la beauté et à la lumière qui nous porteront dans notre nouveau cycle.

La question est simplement la suivante : aurons-nous le courage et la patience de nous asseoir dans l’obscurité et d’écouter le message du silence ?

Voici des inspirations pour vos pratiques pendant cette période :

  • Créez du temps pour vous-même en préparation du Solstice d’hiver.
  • Faites un voyage chamanique avec les maîtres, la sage et/ou l’ermite. Demandez à être amené à l’étincelle de lumière de votre âme qui est prête à voyager avec vous dans le nouveau cycle.
  • Préparez un rituel du Solstice d’hiver ou rejoignez les autres dans leur célébration.
  • Faites une liste des questions que vous aimeriez vous poser pour préparer le voyage de retour vers Imbolc (2 février) qui marque le début du printemps dans l’enseignement des sagesses des saisons.
  • Accordez du repos à votre corps et nourrissez votre âme.

 

Le Solstice d’hiver est le point de départ à partir duquel nous nous dirigeons à nouveau vers la croissance de la lumière et des jours plus longs. Il représente donc la fin de notre cercle de croissance et peut inspirer les questions suivantes :

  • Qu’est-ce que j’ai dépassé ?
  • Qu’est-ce que je suis prêt(e) à laisser derrière moi pour faire de la place au nouveau ?

 

En nous dirigeant vers la lumière et un nouveau cycle de croissance, nous nous rappelons que l’avenir recèle de possibilités infinies. L’enseignement de l’hiver nous encourage à rêver le rêve de notre âme, à nous rappeler que nous portons en nous l’étincelle d’opportunités illimitées. Posez-vous la question :

  • Quelles nouvelles inspirations jaillissent en moi ?
  • Quelle transformation et quelle croissance aimerais-je faire naître dans ce nouveau cycle ?

Cette période est celle des rêves ; aucun rêve n’est trop grand. Il est temps de saisir l’instant, de vous connecter à votre don et à votre pur potentiel.

Tenez un journal ! Notez vos questions et écrivez les réponses qui peuvent vous venir en rêve, pendant la méditation, en marchant dans la nature ou à tout autre moment. Ne vous limitez pas en les jugeant ou en pensant à des contraintes. Récoltez-les simplement. Permettez-vous de rêver !

Je prie pour que la nuit la plus longue et le jour le plus court apportent le repos à votre esprit et à votre âme. Puissiez-vous trouver des conseils, et puissiez-vous trouver la paix, alors que le cycle de la lumière va lentement augmenter. Embrassez la magie que l’obscurité porte, respirez profondément dans le froid et le changement dans l’air. Puissiez-vous toujours être bénis par la lumière de l’intérieur, et que le bien-être soit vôtre alors que le nouveau cycle commence.

Célébrer Samhain

Célébrer Samhain

Samhain, prononcé (Sow-in), est une fête gaélique qui célèbre la fin de la saison des récoltes et le début de l’hiver ou la « période sombre » de l’année. Elle est également connue comme le nouvel an celtique ou le nouvel an des sorcières.
Samhain marque le point médian entre l’équinoxe d’automne et le solstice d’hiver et, par conséquent, le début de la saison hivernale. Dans le monde extérieur, l’obscurité prend le pas sur la lumière, et la nature se repose véritablement. Il nous est demandé de commencer fermement notre voyage vers l’intérieur.
C’est la nuit où le voile vers l’autre monde est mince et offre donc une opportunité d’être en contact avec nos ancêtres, de recevoir des conseils et des inspirations pour le nouveau cycle – le voyage vers notre sagesse intérieure. Dans de nombreuses cultures, le 1er novembre est reconnu comme le jour des morts. Dans notre vie actuelle, cette journée est associée à ce que nous connaissons sous le nom d’Halloween.

Qu’est-ce que Samhain ?

Samhain est la célébration des morts. C’est à cette époque que nous prenons un moment pour contempler et nous souvenir de l’importance que la mort joue dans les cycles de notre vie.

 
Dans l’enseignement des sagesses des saisons,
Samhain est le moment où l’automne se termine et où l’hiver commence. Nous savons que l’automne est la saison de la transition, la saison où nous récoltons. La nature nous enseigne comment lâcher prise, comment mener les choses à leur terme et comment permettre à notre énergie de retourner à nos racines, l’endroit où nous pourrons rester en état desommeil pendant l’hiver.
 
Apprendre à lâcher prise, à s’abandonner au mouvement naturel, à recevoir véritablement la récolte et à reconnaître le sentiment de perte ainsi que la gratitude pour l’abondance que nous recevons à travers ce processus, voilà la bénédiction qui nous est offerte dans cet enseignement. Lorsque nous accomplissons bien ce processus, nous créons un espace pour des intuitions nouvelles, pour un moment de renaissance, qui nous est promis dans la profondeur du silence de l’hiver.
 

Dans la nature, nous observons comment les arbres et les plantes renvoient leur énergie vitale à leurs racines. De même, nous sommes appelés à nous connecter à nos racines pendant la partie sombre de l’année. Samhain est donc le moment où nous faisons appel à la sagesse de nos ancêtres, pour qu’ils partagent avec nous leurs connaissances et leurs enseignements. Grâce à leur inspiration, nous sommes maintenant prêts pour le voyage intérieur. Le silence et l’obscurité extérieure nous offrent le cadeau d’écouter notre intuition et d’apprendre à utiliser nos sens pour nous connecter à notre intuition.

Les esprits gardiens de Samhain

Toutes les traditions anciennes ont un gardien et un archétype qui sont spécifiquement liés à la célébration de la transformation, de la mort et de la renaissance. J’ai voyagé avec les trois suivants et j’aimerais vous les présenter.

Morrigan

Morrigan est la déesse et gardienne des morts, associée à la sorcellerie, la protection et la rétribution.
 
Elle porte le don de déplacer l’âme à travers les cycles. Elle est la triple source de pouvoir nécessaire pour régénérer les cycles de la vie. Les symboles des cercles et des spirales lui sont associés. Le corbeau, le vautour et le hibou sont ses compagnons. Le changement de forme, la mort et la transformation, la régénération et le renouvellement ne sont que quelques-uns des pouvoirs pour lesquels elle est connue.
 
Elle est la déesse de la lune et représente les trois phases : jeune fille, mère et vieille dame.
 
Les dieux celtes Dagda et Lugh ont été nommés pour être ses compagnons.
 

Danser avec son énergie demande du courage. Elle vous emmènera à la rencontre de vos ombres, elle vous fera traverser le processus de la mort et du lâcher prise.

 
Et si vous faites appel à elle, si vous lui faites confiance, elle vous fera traverser les cycles de l’abandon à la renaissance.

La Catrina

La Catrina est la figure de la mort du Mexique. Elle nous rappelle de profiter de la vie et d’embrasser la mort.

Dans cette tradition, le jour des morts est une célébration plutôt qu’un événement sombre. Des autels sont dressés dans les maisons et remplis des aliments préférés des décédés. La célébration comprend également la visite de la famille et des amis et le partage de cadeaux et de sucreries.

Raven

La magie est la première force qui se dégage de la présence de l’esprit du corbeau. Le corbeau nous aide à ne faire qu’un avec notre volonté et notre intention, à réaliser de grands changements, à permettre aux rêves de devenir réalité tout en ouvrant les portes à des pouvoirs de guérison plus profonds.

Il est relié à la renaissance, le renouvellement et la guérison. Il aide à la transformation et aux transitions en apportant la lumière dans l’obscurité. Il est le compagnon idéal pour les métamorphoses. C’est un maître du démembrement, qui nous apprend à lâcher prise et à passer au cycle suivant.

Le corbeau est un gardien et le gardien des secrets.

Faites appel au corbeau pour libérer votre magie intérieure. Il vous apprendra à entendre les messages de l’autre monde et vous montrera la vraie beauté de votre côté obscur.

Célébrez Samhain

Toute célébration doit être en résonance avec votre pratique et vos moyens personnels. C’est l’intention qui compte. Gardez les choses simples et pertinentes. Rendez-la amusante. Permettez-vous d’être surpris.

Célébrer la vie tout en acceptant la mort peut sembler être un défi. Je vous invite à inclure dans votre célébration un rituel sacré qui vous donnera l’espace et l’opportunité d’une réflexion calme. Une fois le rituel terminé, vous pourrez poursuivre votre célébration sous d’autres formes. Comme Samhain marque le moment de la transition de l’automne à la saison d’hiver, nous sommes appelés à faire un dernier effort pour libérer l’énergie négative de nos vies, de nos habitudes et de notre esprit. Lorsque nous nettoyons, nous faisons de la place pour de nouvelles visions et opportunités. Commencez par un rituel de purification et laissez-le s’écouler naturellement vers la célébration de la vie.

Préparez votre rituel de Samhain

1. Nettoyez votre espace

Dans le cadre de la guérison chamanique, le nettoyage se fait par la fumigation, la purification et l’utilisation du son, en particulier celui du hochet. Le nettoyage peut se faire avant de débuter le rituel de Samhain ou il peut y être intégré.

Préparez votre bol à purifier et l’encens à brûler. Le cèdre ou la sauge sont particulièrement adaptés à cet usage.

Pour votre rituel, allumez votre encens et purifiez votre pièce, vos outils, votre espace sacré et toutes les personnes qui y participent. Indiquez clairement votre intention de libérer les énergies négatives et les blocages. Lâcher les comportements, les dépendances et les attachements. Jouez ensuite de votre hochet et répétez le processus en utilisant le son. Appelez les guides spirituels pour la libération – le corbeau si vous êtes courageux !

Continuez avec l’encens et le hochet jusqu’à ce que vous sentiez que l’énergie s’est transformée.

 

2. Construisez votre autel

Prenez le temps de préparer l’espace de votre autel. Je prends ce temps pour nettoyer mes autels existants et déplacer les choses. Je nettoie les décorations et les offrandes de l’automne. Je change le masque d’esprit et d’autres éléments. Je m’assure d’avoir une représentation de Morrigan et de La Catrina. J’ajoute des bougies et de nouvelles offrandes : fruits, bonbons, hydromel, lotions et potions magiques, mélanges d’herbes en teintures, encens, sachets de bain aux herbes, mélanges pour fumer, pour n’en citer que quelques-uns.

 

Si la construction d’un autel est nouvelle pour vous, vous pouvez consulter l’article « Créer un autel sacré pour se relier chaque jour à soi » et vous procurer également la publication Esprit de la sorcière « Créez votre autel ».

Prière pour les morts

Lors de la préparation de votre rituel, pensez aux personnes et aux ancêtres que vous souhaitez honorer. Si vous connaissez leurs goûts, considérez la possibilité de préparer un plat ou d’inclure une offrande d’un aliment ou d’une boisson qu’ils aimaient. Préparez une courte prière ou un chant pour vous connecter avec eux, afin qu’ils sachent qu’ils ne sont pas oubliés et qu’ils sont inclus dans les célébrations.

 

Samhain vous invite à…

Se poser les questions suivantes :

  • Quelle partie de moi suis-je prêt à laisser tomber ? Qu’est-ce qui est prêt à mourir ?
  • Qu’ai-je besoin de libérer pour me transformer ?
  • Qu’est-ce qui peut être révélé de mes ombres ? Quelle lumière peut émerger de mon ombre ?
  • Quelle magie m’attend dans l’obscurité ?
  • Quel est le message de mes ancêtres ?
  • Comment puis-je me nourrir au mieux en cette saison hivernale ?

Vous pouvez faire un voyage chamanique pour recevoir des réponses à ces questions et être en communication avec Morrigan et le corbeau pour demander de l’aide dans ce processus.

 

« Samhain est là, la terre est froide, alors que nous célébrons le cycle de la mort et de la renaissance. Ce soir, nous parlons à ceux qui traversent le voile, les lignes entre les mondes sont minces et fragiles. Les fantômes et les esprits dans la nuit, les êtres magiques qui s’envolent, les hiboux qui hululent dans un arbre au clair de lune, je ne vous crains pas et vous ne me craignez pas. Quand le soleil se couche, loin à l’ouest, mes ancêtres veillent sur moi pendant que je me repose. Ils me gardent en sécurité et sans peur, la nuit de Samhain, le nouvel an des sorcières. »

Morrigan, Morrigan, Trois fois Trois,

Entends les mots que je te demande.

Accorde-moi la vision, accorde-moi le pouvoir.

Encourage-moi dans mon heure la plus sombre.

Comme la nuit prend le dessus sur le jour,

Morrigan, Morrigan, éclaire mon chemin…

Morrigan, Morrigan, Reine des corbeaux,

Tout autour de l’aubépine verte.

Reine de la beauté, Reine de l’art,

À toi mon corps, à toi mon cœur.

Je place toute ma confiance en toi,

Morrigan, Morrigan, sois avec moi…

Le Grimoire de Luna

 

Marquer le passage des saisons en célébrant les fêtes qui y sont associées vous permettra de vivre davantage en phase avec elles, mettant en mouvement les énergies qui leur est associée et leur permettant de se manifester dans votre vie. En célébrant Samhain, le passage de l’automne à l’hiver, vous vous offrirez le cadeau d’entrer dans un nouveau cycle consacré au voyage vers l’intérieur. Je vous souhaite de profiter pleinement de cette saison pour prendre le temps d’écouter les messages et de vous relier à votre intuition.

Un rituel à intégrer à votre quotidien

Un rituel à intégrer à votre quotidien

L’intégration d’un rituel quotidien dans votre horaire de la journée aura de nombreux bienfaits dans votre vie. Le fait de prendre un moment pour vous chaque jour procurera non seulement un moment de réflexion et de calme dans votre journée, mais apportera aussi de la clarté sur vos projets du jour, en plus d’ouvrir une porte de communication avec votre intuition et votre sagesse intérieure, d’établir une pratique quotidienne pour nourrir votre âme et d’être une source de ressourcement et de rajeunissement. Voici une proposition de rituel que vous pourrez faire le matin ou le soir selon le moment qui vous convient.

Définissez le moment idéal pour vous

Pour faciliter une pratique régulière, il est important que vous choisissiez un moment dans la journée qui s’intègrera facilement à votre routine. Le meilleur moment pour le rituel est le matin, dès le premier réveil, ou le soir, une fois que vos obligations de la journée sont terminées. Personnellement, j’aime la période du matin car je porte l’énergie de mon rituel avec moi tout au long de la journée. D’autres personnes aiment le soir car elles trouvent que c’est une belle façon de se libérer du stress de la journée et d’amener l’harmonie après une journée chargée.

Votre décision doit être motivée par vos besoins personnels. Il est important que le rituel ne soit pas une tâche supplémentaire mais une joie. Il s’agit de votre rendez-vous quotidien avec vous-même.

Pour faciliter une pratique régulière, il est important que vous choisissiez un moment dans la journée qui s’intègrera facilement à votre routine.

Installez-vous auprès de votre autel sacré

Avant de débuter votre rituel, asseyez-vous en avant de votre autel sacré. Si vous n’en avez pas déjà un, choisissez un endroit dans votre maison où vous pourrez vous concentrer, idéalement un endroit calme où vous pouvez faire vos réflexions. Un autel est un espace physique qui nous est spécifiquement dédié et qui nous relie directement au monde de l’invisible. La création d’un autel sacré favorise la connexion instantanée à une dimension sacrée.

Si vous ne disposez pas d’un endroit où vous pouvez laisser votre autel en permanence, le faire sur un plateau est une excellente solution afin de le déplacer au moment de votre rituel, puis de le remettre à l’endroit où vous le gardez une fois que vous avez terminé. Vous pourrez y placer une bougie, un support pour brûler de l’encens, un cristal, une statue, une image ou tout autre objet de votre choix, en plus d’y ajouter des éléments de la nature.

Choisissez un endroit dans votre maison où vous pourrez vous concentrer, idéalement un endroit calme où vous pouvez faire vos réflexions.

Préparez-vous à débuter votre rituel

La façon dont vous vous préparez pour votre rituel est importante et en fait partie intégrante. Là aussi il est bon d’établir une routine et de s’assurer d’être tout à fait prêt avant de commencer, et ce, à chaque fois. Imaginez que votre téléphone se mette soudainement à sonner, il y a de fortes chances que cela vous déconcentre et que votre esprit quitte quelques instants votre rituel !

Les préparatifs au rituel :

  • Déterminez une durée minimum pour votre rituel. Accordez-vous 15 à 20 minutes. Si vous avez un rendez-vous ensuite et que vous craigniez de dépasser le temps, placez un réveil à proximité de vous.
  • Assurez-vous de ne pas être dérangé. Éteignez tous vos appareils.
  • Veillez à avoir à portée de main tout ce dont vous avez besoin pour votre rituel : cahier de notes, stylo, etc.
  • Assurez-vous d’être tout à fait confortable. Vous pouvez vous asseoir sur une chaise en plaçant votre autel sur une table en avant de vous, ou par terre sur votre tapis de yoga. Soyez à l’aise dans votre tenue et au chaud. 

Débutez votre rituel

Lorsque vous débutez votre rituel, instaurez également une routine en suivant les mêmes étapes à chaque jour.

1. Prenez un moment pour arriver

Lorsque vous commencez, prenez un moment pour arriver. Installez dans une position confortable, prenez quelques respirations profondes. Amenez votre conscience dans le moment présent et rappelez-vous que vous êtes ici pour votre rituel quotidien et pour prendre un moment pour vous.

2. Purifiez l’espace

Allumez ensuite les bougies, l’encens ou la sauge. Faites de la purification sur vous-même et sur votre espace rituel. L’intention est de purifier les énergies et d’ouvrir un espace sacré.

3. Marquez le début du rituel

Prenez quelques longues respirations profondes pour vous centrer de nouveau. Faites appel à votre guide spirituel, faites sonner une cloche, chantez une chanson ou un mantra pour marquer le début de votre rituel. Restez dans le silence pendant quelques minutes et préparez votre contemplation.

4. Entrez dans la contemplation

L’objet sur lequel vous vous concentrez lors de votre contemplation peut différer d’une journée à l’autre :

  • Il peut s’agir d’une simple intention, comme celle d’apporter de l’harmonie à votre journée ou votre soirée.
  • Vous pouvez avoir aussi un sujet particulier sur lequel vous souhaitez vous concentrer. Par exemple, le non jugement que vous souhaitez développer dans une relation spécifique de votre vie.
  • Cela peut être aussi de faire une prière d’intention pour solutionner une problématique que vous rencontrez.
  • Vous pouvez également vous inspirer des saisons et utiliser leurs enseignements comme source d’inspiration, comme nous le proposons avec les cartes d’inspiration dans nos coffrets rituels. Nous réfléchissons au printemps aux nouvelles opportunités, en été à ce qui motive la croissance de nos actions, en automne à notre récolte et en hiver au silence intérieur.

Personnellement, je commence par une prière de gratitude. J’apprécie le lever du soleil, les oiseaux sur ma mangeoire, les fleurs dans mon jardin, les cristaux de glace sur ma fenêtre. Je laisse mon esprit aller vers ce qui m’occupe le plus et je fixe une intention pour la journée à venir. Je prends le temps de noter mes réflexions dans mon journal et j’écris mon intention sur mes cartes d’intention.

Certains jours, vous pouvez noter des idées et des inspirations. D’autres jours, vous pouvez simplement vous asseoir en silence. D’autres fois, vous pouvez suivre les visualisations proposées sur notre groupe Facebook privé « The witches cauldron ».

5. Complétez votre rituel

Quand vous avez terminé, prenez quelques respirations et recentrez-vous dans votre corps. Rappelez-vous de votre intention pour la journée ou la soirée. Conserver précieusement ce mot qui vous accompagnera dans vos actions du jour ou dans votre sommeil. Prenez un moment pour exprimer votre gratitude. Appréciez le temps que vous avez passé avec vous et pour vous. Remerciez les guides spirituels avec lesquels vous avez pu communiquer. Faites sonner une cloche pour marquer la fin. N’oubliez pas de souffler les bougies et remettez tous les objets que vous avez utilisés à leur place. Permettez à l’énergie de votre rituel de vous accompagner dans la suite de votre journée ou de votre soirée.

 

L’intégration d’un rituel quotidien dans votre vie sera un excellent moyen d’entretenir le lien avec votre autel qui est ce lieu physique qui vous est spécifiquement dédié pour vous inspirer et nourrir votre être en profondeur. Toutes les étapes du rituel sont importantes. Plus vous les répéterez et plus vous sentirez les impacts de cet outil de transformation puissant dans votre vie. Non seulement le rituel soutient la pratique spirituelle et peut en maintenir et en nourrir le flux, mais il amène notre énergie à un autre niveau que celui du mental où nos idées, nos vœux, nos désirs et nos besoins peuvent se manifester.