Célébrer Samhain

Célébrer Samhain

Samhain, prononcé (Sow-in), est une fête gaélique qui célèbre la fin de la saison des récoltes et le début de l’hiver ou la « période sombre » de l’année. Elle est également connue comme le nouvel an celtique ou le nouvel an des sorcières.
Samhain marque le point médian entre l’équinoxe d’automne et le solstice d’hiver et, par conséquent, le début de la saison hivernale. Dans le monde extérieur, l’obscurité prend le pas sur la lumière, et la nature se repose véritablement. Il nous est demandé de commencer fermement notre voyage vers l’intérieur.
C’est la nuit où le voile vers l’autre monde est mince et offre donc une opportunité d’être en contact avec nos ancêtres, de recevoir des conseils et des inspirations pour le nouveau cycle – le voyage vers notre sagesse intérieure. Dans de nombreuses cultures, le 1er novembre est reconnu comme le jour des morts. Dans notre vie actuelle, cette journée est associée à ce que nous connaissons sous le nom d’Halloween.

Qu’est-ce que Samhain ?

Samhain est la célébration des morts. C’est à cette époque que nous prenons un moment pour contempler et nous souvenir de l’importance que la mort joue dans les cycles de notre vie.

 
Dans l’enseignement des sagesses des saisons,
Samhain est le moment où l’automne se termine et où l’hiver commence. Nous savons que l’automne est la saison de la transition, la saison où nous récoltons. La nature nous enseigne comment lâcher prise, comment mener les choses à leur terme et comment permettre à notre énergie de retourner à nos racines, l’endroit où nous pourrons rester en état desommeil pendant l’hiver.
 
Apprendre à lâcher prise, à s’abandonner au mouvement naturel, à recevoir véritablement la récolte et à reconnaître le sentiment de perte ainsi que la gratitude pour l’abondance que nous recevons à travers ce processus, voilà la bénédiction qui nous est offerte dans cet enseignement. Lorsque nous accomplissons bien ce processus, nous créons un espace pour des intuitions nouvelles, pour un moment de renaissance, qui nous est promis dans la profondeur du silence de l’hiver.
 

Dans la nature, nous observons comment les arbres et les plantes renvoient leur énergie vitale à leurs racines. De même, nous sommes appelés à nous connecter à nos racines pendant la partie sombre de l’année. Samhain est donc le moment où nous faisons appel à la sagesse de nos ancêtres, pour qu’ils partagent avec nous leurs connaissances et leurs enseignements. Grâce à leur inspiration, nous sommes maintenant prêts pour le voyage intérieur. Le silence et l’obscurité extérieure nous offrent le cadeau d’écouter notre intuition et d’apprendre à utiliser nos sens pour nous connecter à notre intuition.

Les esprits gardiens de Samhain

Toutes les traditions anciennes ont un gardien et un archétype qui sont spécifiquement liés à la célébration de la transformation, de la mort et de la renaissance. J’ai voyagé avec les trois suivants et j’aimerais vous les présenter.

Morrigan

Morrigan est la déesse et gardienne des morts, associée à la sorcellerie, la protection et la rétribution.
 
Elle porte le don de déplacer l’âme à travers les cycles. Elle est la triple source de pouvoir nécessaire pour régénérer les cycles de la vie. Les symboles des cercles et des spirales lui sont associés. Le corbeau, le vautour et le hibou sont ses compagnons. Le changement de forme, la mort et la transformation, la régénération et le renouvellement ne sont que quelques-uns des pouvoirs pour lesquels elle est connue.
 
Elle est la déesse de la lune et représente les trois phases : jeune fille, mère et vieille dame.
 
Les dieux celtes Dagda et Lugh ont été nommés pour être ses compagnons.
 

Danser avec son énergie demande du courage. Elle vous emmènera à la rencontre de vos ombres, elle vous fera traverser le processus de la mort et du lâcher prise.

 
Et si vous faites appel à elle, si vous lui faites confiance, elle vous fera traverser les cycles de l’abandon à la renaissance.

La Catrina

La Catrina est la figure de la mort du Mexique. Elle nous rappelle de profiter de la vie et d’embrasser la mort.

Dans cette tradition, le jour des morts est une célébration plutôt qu’un événement sombre. Des autels sont dressés dans les maisons et remplis des aliments préférés des décédés. La célébration comprend également la visite de la famille et des amis et le partage de cadeaux et de sucreries.

Raven

La magie est la première force qui se dégage de la présence de l’esprit du corbeau. Le corbeau nous aide à ne faire qu’un avec notre volonté et notre intention, à réaliser de grands changements, à permettre aux rêves de devenir réalité tout en ouvrant les portes à des pouvoirs de guérison plus profonds.

Il est relié à la renaissance, le renouvellement et la guérison. Il aide à la transformation et aux transitions en apportant la lumière dans l’obscurité. Il est le compagnon idéal pour les métamorphoses. C’est un maître du démembrement, qui nous apprend à lâcher prise et à passer au cycle suivant.

Le corbeau est un gardien et le gardien des secrets.

Faites appel au corbeau pour libérer votre magie intérieure. Il vous apprendra à entendre les messages de l’autre monde et vous montrera la vraie beauté de votre côté obscur.

Célébrez Samhain

Toute célébration doit être en résonance avec votre pratique et vos moyens personnels. C’est l’intention qui compte. Gardez les choses simples et pertinentes. Rendez-la amusante. Permettez-vous d’être surpris.

Célébrer la vie tout en acceptant la mort peut sembler être un défi. Je vous invite à inclure dans votre célébration un rituel sacré qui vous donnera l’espace et l’opportunité d’une réflexion calme. Une fois le rituel terminé, vous pourrez poursuivre votre célébration sous d’autres formes. Comme Samhain marque le moment de la transition de l’automne à la saison d’hiver, nous sommes appelés à faire un dernier effort pour libérer l’énergie négative de nos vies, de nos habitudes et de notre esprit. Lorsque nous nettoyons, nous faisons de la place pour de nouvelles visions et opportunités. Commencez par un rituel de purification et laissez-le s’écouler naturellement vers la célébration de la vie.

Préparez votre rituel de Samhain

1. Nettoyez votre espace

Dans le cadre de la guérison chamanique, le nettoyage se fait par la fumigation, la purification et l’utilisation du son, en particulier celui du hochet. Le nettoyage peut se faire avant de débuter le rituel de Samhain ou il peut y être intégré.

Préparez votre bol à purifier et l’encens à brûler. Le cèdre ou la sauge sont particulièrement adaptés à cet usage.

Pour votre rituel, allumez votre encens et purifiez votre pièce, vos outils, votre espace sacré et toutes les personnes qui y participent. Indiquez clairement votre intention de libérer les énergies négatives et les blocages. Lâcher les comportements, les dépendances et les attachements. Jouez ensuite de votre hochet et répétez le processus en utilisant le son. Appelez les guides spirituels pour la libération – le corbeau si vous êtes courageux !

Continuez avec l’encens et le hochet jusqu’à ce que vous sentiez que l’énergie s’est transformée.

 

2. Construisez votre autel

Prenez le temps de préparer l’espace de votre autel. Je prends ce temps pour nettoyer mes autels existants et déplacer les choses. Je nettoie les décorations et les offrandes de l’automne. Je change le masque d’esprit et d’autres éléments. Je m’assure d’avoir une représentation de Morrigan et de La Catrina. J’ajoute des bougies et de nouvelles offrandes : fruits, bonbons, hydromel, lotions et potions magiques, mélanges d’herbes en teintures, encens, sachets de bain aux herbes, mélanges pour fumer, pour n’en citer que quelques-uns.

 

Si la construction d’un autel est nouvelle pour vous, vous pouvez consulter l’article « Créer un autel sacré pour se relier chaque jour à soi » et vous procurer également la publication Esprit de la sorcière « Créez votre autel ».

Prière pour les morts

Lors de la préparation de votre rituel, pensez aux personnes et aux ancêtres que vous souhaitez honorer. Si vous connaissez leurs goûts, considérez la possibilité de préparer un plat ou d’inclure une offrande d’un aliment ou d’une boisson qu’ils aimaient. Préparez une courte prière ou un chant pour vous connecter avec eux, afin qu’ils sachent qu’ils ne sont pas oubliés et qu’ils sont inclus dans les célébrations.

 

Samhain vous invite à…

Se poser les questions suivantes :

  • Quelle partie de moi suis-je prêt à laisser tomber ? Qu’est-ce qui est prêt à mourir ?
  • Qu’ai-je besoin de libérer pour me transformer ?
  • Qu’est-ce qui peut être révélé de mes ombres ? Quelle lumière peut émerger de mon ombre ?
  • Quelle magie m’attend dans l’obscurité ?
  • Quel est le message de mes ancêtres ?
  • Comment puis-je me nourrir au mieux en cette saison hivernale ?

Vous pouvez faire un voyage chamanique pour recevoir des réponses à ces questions et être en communication avec Morrigan et le corbeau pour demander de l’aide dans ce processus.

 

« Samhain est là, la terre est froide, alors que nous célébrons le cycle de la mort et de la renaissance. Ce soir, nous parlons à ceux qui traversent le voile, les lignes entre les mondes sont minces et fragiles. Les fantômes et les esprits dans la nuit, les êtres magiques qui s’envolent, les hiboux qui hululent dans un arbre au clair de lune, je ne vous crains pas et vous ne me craignez pas. Quand le soleil se couche, loin à l’ouest, mes ancêtres veillent sur moi pendant que je me repose. Ils me gardent en sécurité et sans peur, la nuit de Samhain, le nouvel an des sorcières. »

Morrigan, Morrigan, Trois fois Trois,

Entends les mots que je te demande.

Accorde-moi la vision, accorde-moi le pouvoir.

Encourage-moi dans mon heure la plus sombre.

Comme la nuit prend le dessus sur le jour,

Morrigan, Morrigan, éclaire mon chemin…

Morrigan, Morrigan, Reine des corbeaux,

Tout autour de l’aubépine verte.

Reine de la beauté, Reine de l’art,

À toi mon corps, à toi mon cœur.

Je place toute ma confiance en toi,

Morrigan, Morrigan, sois avec moi…

Le Grimoire de Luna

 

Marquer le passage des saisons en célébrant les fêtes qui y sont associées vous permettra de vivre davantage en phase avec elles, mettant en mouvement les énergies qui leur est associée et leur permettant de se manifester dans votre vie. En célébrant Samhain, le passage de l’automne à l’hiver, vous vous offrirez le cadeau d’entrer dans un nouveau cycle consacré au voyage vers l’intérieur. Je vous souhaite de profiter pleinement de cette saison pour prendre le temps d’écouter les messages et de vous relier à votre intuition.

Un rituel de connexion pour nous soutenir dans le cycle du printemps

Un rituel de connexion pour nous soutenir dans le cycle du printemps

Le rituel est un outil de transformation puissant qui peut être intégré au quotidien dans notre vie ou à des moments spécifiques, comme ceux qui marquent la fin d’une période et le début d’une nouvelle. Plus vous serez connecté au cycle de la vie, plus vous verrez que les occasions pouvant être honorées par des rituels sont nombreuses. Alors que nous sortons de l’hiver pour entrer dans le printemps, je vous propose d’expérimenter un rituel de connexion à vos racines et d’appel au soutien et à la force qui vous soutiendra dans ce nouveau cycle, ceci en vous connectant à un élément de la nature : l’arbre.

L’intention pour ce rituel

Je vous invite à vous relier tout d’abord à l’intention de ce rituel.

Il s’agit de se connecter à l’arbre de votre choix afin de :

  • Vous souvenir de vos propres racines, de la force et de l’ancrage qu’elles vous donnent.
  • Faire l’expérience de cette force.
  • Se souvenir de tout ce qui est à notre disposition pour être soutenu dans notre prochain cycle.

Ce rituel peut s’effectuer à l’extérieur si vous avez accès à un arbre dans votre jardin, un parc ou un bois près de chez vous. Choisissez un endroit où vous vous sentez en sécurité et où vous ne serez pas dérangé. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez le faire dans votre maison où vous vous connecterez à un arbre à travers une image que vous aurez placée sur votre autel.

Prenez ensuite le temps de noter plus spécifiquement votre intention personnelle, en lien avec ce rituel. Sur une feuille ou dans un cahier, écrivez les mots qui vous viennent naturellement. À partir de ces mots exprimés spontanément dans votre langage, formulez une intention claire. Par exemple cela pourrait être de :

  • Se rappeler de tout le soutien que vous avez afin d’y trouver l’énergie pour vous épanouir.
  • Reconnecter à la foi en la vie qui nourrira votre confiance.
  • Vous connecter à la force de la nature pour réveiller la force en vous.
  • Vivre un moment de ressourcement.

Le rituel est un outil de transformation puissant qui peut être intégré au quotidien dans notre vie ou à des moments spécifiques, comme ceux qui marquent la fin d’une période et le début d’une nouvelle.

L’installation de votre espace rituel

Puis, vous participerez à l’aménagement de votre espace qui peut être très simple ou très élaboré selon ce qui vous convient !

Si vous êtes à l’extérieur :

  • Choisissez votre arbre.
  • Installez une couverture pour vous asseoir au pied de l’arbre auquel vous serez appuyé durant le rituel.
  • Décorez votre espace en formant un cercle sacré autour de vous et de votre arbre. Vous pouvez le faire avec des pierres, des fleurs, des feuilles, des branches ou tout autre élément que vous trouvez dans la nature.
  • Disposez des éléments pour le rendre spécial : des bougies, de l’encens, des instruments, des cristaux, une petite statue, une image, des fruits (comme offrande ou comme festin pour la fin du rituel), etc.
  • Apportez dans le cercle tous les outils dont vous pourriez avoir besoin : vos notes d’intention, un cahier et un stylo pour écrire ou une enregistreuse si vous préférez être libre durant la visualisation, etc.
Si vous êtes à l’intérieur :

  • Choisissez l’espace où vous ferez votre rituel. Vous pouvez vous asseoir sur une chaise confortable, sur votre canapé ou même sur votre lit en plaçant l’autel en avant de vous, sur un bureau, un plateau ou tout autre chose. Vous pouvez aussi vous asseoir sur le sol ou, comme plusieurs de mes amis, vous installer dans votre bain, un endroit où vous pouvez fermer la porte et ne pas être dérangé.
  • Décorez votre lieu de la même manière que pour l’extérieur. Placez-y des fleurs autour de vous en cercle, des cristaux, une statue… tout ce qui vous parle. Pour la salle de bain, mettez en plus des bougies des huiles parfumées dans l’eau de votre bain.
  • Placez près de vous l’image d’un arbre avec son grand système de racines, ce qui facilitera la visualisation.

Le rituel

1. Marquez le début du rituel

Une fois que vous êtes prêt, marquez le début de votre rituel. J’aime former un cercle en mettant du sel ou du tabac en guise d’offrande tout autour de moi, dans la ligne extérieure du cercle, et j’appelle tous mes esprits protecteurs à m’assister. Je dis une prière aux esprits des arbres et de la nature qui m’entourent. Vous pouvez chanter une chanson, faire sonner une cloche ou jouer du tambour. Vous pouvez danser ou simplement vous asseoir en silence.

2. Entrez en contact avec l’arbre que vous avez choisi

Que ce soit l’arbre contre lequel vous êtes placé ou l’arbre en face duquel vous êtes situé, si vous avez placé une image en avant de vous, entrez dans une visualisation qui portera successivement sur l’observation du système racinaire, de ce qui nourrit l’arbre et sur la communication des arbres avec leur environnement.

Portez votre première réflexion sur son système racinaire. Contemplez sa force et sa taille. Rappelez-vous que pour un arbre sain, la taille du système racinaire est aussi grande que la taille de l’arbre au-dessus du sol. Pensez à la façon dont les arbres résistent aux vents et aux tempêtes, grâce à la force de leurs racines. Connectez-vous au système racinaire et commencez à utiliser cette visualisation pour penser à vos propres racines !

Qu’est-ce qui représente les racines les plus fortes dans votre vie ? Qu’est-ce qui vous donne le plus de sécurité et vous maintient fort pendant les défis de la vie. Prenez votre temps pour laisser les idées et les images venir dans votre esprit. Pensez à toutes les forces dont vous disposez et que vous pourriez considérer comme acquises. La force émotionnelle, la connaissance par l’éducation, la connaissance par l’expérience, la présence d’amis et de liens dans la communauté, les pratiques spirituelles et plus encore. Prenez votre temps et soyez ouvert à la surprise. Laissez vos émotions vous guider.

Puis dirigez votre réflexion sur ce qui nourrit l’arbre. D’où tire-t-il sa nourriture ? Le sol qui l’entoure lui fournit toute la nourriture dont il a besoin pour devenir plus fort. Qu’est-ce que le sol dans lequel vous êtes enraciné vous offre comme nourriture ? D’où tirez-vous votre véritable nourriture ? Rassemblez des images et des idées dans votre esprit. Si vous en avez besoin, vous pouvez ouvrir les yeux et les écrire ou les enregistrer.

Orientez votre dernière réflexion sur la communication que les arbres entretiennent avec leur environnement. Le système racinaire possède une forme élaborée de communication avec les autres racines des arbres qui les entourent, grâce à laquelle les arbres s’informent mutuellement des maladies possibles, ce qui leur permet de développer une résistance à l’avance. Qui ou quoi est votre soutien sur lequel vous pouvez compter ? Permettez-vous de recevoir toutes les informations et rassemblez ces connaissances pour vous-même dans votre visualisation.

Avant de sortir de votre visualisation, faites le point sur tous les soutiens et forces extraordinaires dont vous disposez dans votre vie, en construisant votre propre système de racines personnel pour votre vie. Ensuite, placez une intention pour votre nouveau cycle qui commence ce printemps et pensez à vos projets pour la nouvelle année. Qu’est-ce que vous voulez ajouter à votre vie ? Quelles nouvelles branches ou feuilles vont pousser dans votre arbre en cette nouvelle saison ? Il peut s’agir de projets spécifiques ou de qualités dans vos relations, comme la paix, l’harmonie, la force, la joie ou l’abondance. Faites une déclaration claire et rappelez-vous tout le soutien et la force qui vous sont disponibles à travers vos racines.

3. Complétez le rituel

Une fois sorti de votre visualisation, prenez note de ce qui se présente à vous. Laissez votre créativité s’exprimer en étant à l’écoute des inspirations et des nouvelles idées qui pourraient venir tout naturellement. Vous pouvez continuer à célébrer cette nouvelle énergie en vous avec de nouveau une chanson, une danse ou tout autre projet créatif. Remerciez ensuite tous les esprits et tous ceux qui vous ont aidé dans ce rituel. Prenez le temps de défaire votre espace sacré. Nettoyez-le, remettez tous les objets à leur place.

Vous pourriez souhaiter conserver une représentation de votre espace rituel. Gardez un cristal, une fleur ou une feuille et placez-la sur votre autel personnel pour garder un souvenir de cette énergie. Vous pouvez aussi conserver un petit autel sur un plateau que vous garderez quelque temps pour poursuivre votre prière et votre intention.

Vous verrez. Dans les jours à venir, les effets de votre rituel se feront ressentir !

Ce rituel de connexion à l’arbre amènera votre énergie à un autre niveau, à un moment de l’année où nous pénétrons dans la saison du printemps. Connecté à vos propres racines, vous pourrez vous appuyer sur vos forces et sur ce qui vous nourrit et trouvez tout le soutien nécessaire pour donner vie à vos projets. Pour vous accompagner tout au long de la saison du printemps, offrez-vous le coffret Rituel du printemps constitué d’un ensemble de nos produits que j’ai sélectionné soigneusement pour vous, en plus d’y intégrer des objets qui participeront à la création de votre espace sacré et des intentions saisonnières qui guideront votre chemin.

Un rituel à intégrer à votre quotidien

Un rituel à intégrer à votre quotidien

L’intégration d’un rituel quotidien dans votre horaire de la journée aura de nombreux bienfaits dans votre vie. Le fait de prendre un moment pour vous chaque jour procurera non seulement un moment de réflexion et de calme dans votre journée, mais apportera aussi de la clarté sur vos projets du jour, en plus d’ouvrir une porte de communication avec votre intuition et votre sagesse intérieure, d’établir une pratique quotidienne pour nourrir votre âme et d’être une source de ressourcement et de rajeunissement. Voici une proposition de rituel que vous pourrez faire le matin ou le soir selon le moment qui vous convient.

Définissez le moment idéal pour vous

Pour faciliter une pratique régulière, il est important que vous choisissiez un moment dans la journée qui s’intègrera facilement à votre routine. Le meilleur moment pour le rituel est le matin, dès le premier réveil, ou le soir, une fois que vos obligations de la journée sont terminées. Personnellement, j’aime la période du matin car je porte l’énergie de mon rituel avec moi tout au long de la journée. D’autres personnes aiment le soir car elles trouvent que c’est une belle façon de se libérer du stress de la journée et d’amener l’harmonie après une journée chargée.

Votre décision doit être motivée par vos besoins personnels. Il est important que le rituel ne soit pas une tâche supplémentaire mais une joie. Il s’agit de votre rendez-vous quotidien avec vous-même.

Pour faciliter une pratique régulière, il est important que vous choisissiez un moment dans la journée qui s’intègrera facilement à votre routine.

Installez-vous auprès de votre autel sacré

Avant de débuter votre rituel, asseyez-vous en avant de votre autel sacré. Si vous n’en avez pas déjà un, choisissez un endroit dans votre maison où vous pourrez vous concentrer, idéalement un endroit calme où vous pouvez faire vos réflexions. Un autel est un espace physique qui nous est spécifiquement dédié et qui nous relie directement au monde de l’invisible. La création d’un autel sacré favorise la connexion instantanée à une dimension sacrée.

Si vous ne disposez pas d’un endroit où vous pouvez laisser votre autel en permanence, le faire sur un plateau est une excellente solution afin de le déplacer au moment de votre rituel, puis de le remettre à l’endroit où vous le gardez une fois que vous avez terminé. Vous pourrez y placer une bougie, un support pour brûler de l’encens, un cristal, une statue, une image ou tout autre objet de votre choix, en plus d’y ajouter des éléments de la nature.

Choisissez un endroit dans votre maison où vous pourrez vous concentrer, idéalement un endroit calme où vous pouvez faire vos réflexions.

Préparez-vous à débuter votre rituel

La façon dont vous vous préparez pour votre rituel est importante et en fait partie intégrante. Là aussi il est bon d’établir une routine et de s’assurer d’être tout à fait prêt avant de commencer, et ce, à chaque fois. Imaginez que votre téléphone se mette soudainement à sonner, il y a de fortes chances que cela vous déconcentre et que votre esprit quitte quelques instants votre rituel !

Les préparatifs au rituel :

  • Déterminez une durée minimum pour votre rituel. Accordez-vous 15 à 20 minutes. Si vous avez un rendez-vous ensuite et que vous craigniez de dépasser le temps, placez un réveil à proximité de vous.
  • Assurez-vous de ne pas être dérangé. Éteignez tous vos appareils.
  • Veillez à avoir à portée de main tout ce dont vous avez besoin pour votre rituel : cahier de notes, stylo, etc.
  • Assurez-vous d’être tout à fait confortable. Vous pouvez vous asseoir sur une chaise en plaçant votre autel sur une table en avant de vous, ou par terre sur votre tapis de yoga. Soyez à l’aise dans votre tenue et au chaud. 

Débutez votre rituel

Lorsque vous débutez votre rituel, instaurez également une routine en suivant les mêmes étapes à chaque jour.

1. Prenez un moment pour arriver

Lorsque vous commencez, prenez un moment pour arriver. Installez dans une position confortable, prenez quelques respirations profondes. Amenez votre conscience dans le moment présent et rappelez-vous que vous êtes ici pour votre rituel quotidien et pour prendre un moment pour vous.

2. Purifiez l’espace

Allumez ensuite les bougies, l’encens ou la sauge. Faites de la purification sur vous-même et sur votre espace rituel. L’intention est de purifier les énergies et d’ouvrir un espace sacré.

3. Marquez le début du rituel

Prenez quelques longues respirations profondes pour vous centrer de nouveau. Faites appel à votre guide spirituel, faites sonner une cloche, chantez une chanson ou un mantra pour marquer le début de votre rituel. Restez dans le silence pendant quelques minutes et préparez votre contemplation.

4. Entrez dans la contemplation

L’objet sur lequel vous vous concentrez lors de votre contemplation peut différer d’une journée à l’autre :

  • Il peut s’agir d’une simple intention, comme celle d’apporter de l’harmonie à votre journée ou votre soirée.
  • Vous pouvez avoir aussi un sujet particulier sur lequel vous souhaitez vous concentrer. Par exemple, le non jugement que vous souhaitez développer dans une relation spécifique de votre vie.
  • Cela peut être aussi de faire une prière d’intention pour solutionner une problématique que vous rencontrez.
  • Vous pouvez également vous inspirer des saisons et utiliser leurs enseignements comme source d’inspiration, comme nous le proposons avec les cartes d’inspiration dans nos coffrets rituels. Nous réfléchissons au printemps aux nouvelles opportunités, en été à ce qui motive la croissance de nos actions, en automne à notre récolte et en hiver au silence intérieur.

Personnellement, je commence par une prière de gratitude. J’apprécie le lever du soleil, les oiseaux sur ma mangeoire, les fleurs dans mon jardin, les cristaux de glace sur ma fenêtre. Je laisse mon esprit aller vers ce qui m’occupe le plus et je fixe une intention pour la journée à venir. Je prends le temps de noter mes réflexions dans mon journal et j’écris mon intention sur mes cartes d’intention.

Certains jours, vous pouvez noter des idées et des inspirations. D’autres jours, vous pouvez simplement vous asseoir en silence. D’autres fois, vous pouvez suivre les visualisations proposées sur notre groupe Facebook privé « The witches cauldron ».

5. Complétez votre rituel

Quand vous avez terminé, prenez quelques respirations et recentrez-vous dans votre corps. Rappelez-vous de votre intention pour la journée ou la soirée. Conserver précieusement ce mot qui vous accompagnera dans vos actions du jour ou dans votre sommeil. Prenez un moment pour exprimer votre gratitude. Appréciez le temps que vous avez passé avec vous et pour vous. Remerciez les guides spirituels avec lesquels vous avez pu communiquer. Faites sonner une cloche pour marquer la fin. N’oubliez pas de souffler les bougies et remettez tous les objets que vous avez utilisés à leur place. Permettez à l’énergie de votre rituel de vous accompagner dans la suite de votre journée ou de votre soirée.

 

L’intégration d’un rituel quotidien dans votre vie sera un excellent moyen d’entretenir le lien avec votre autel qui est ce lieu physique qui vous est spécifiquement dédié pour vous inspirer et nourrir votre être en profondeur. Toutes les étapes du rituel sont importantes. Plus vous les répéterez et plus vous sentirez les impacts de cet outil de transformation puissant dans votre vie. Non seulement le rituel soutient la pratique spirituelle et peut en maintenir et en nourrir le flux, mais il amène notre énergie à un autre niveau que celui du mental où nos idées, nos vœux, nos désirs et nos besoins peuvent se manifester.

Créer un autel sacré pour se relier chaque jour à soi

Créer un autel sacré pour se relier chaque jour à soi

La vie nous amène son lot d’activités à tous les jours. Nous nous affairons, nous nous dépêchons, nous négocions entre le travail et la famille, et nous oublions notre besoin fondamental de calme, de réflexion et de connexion… Toutes les traditions spirituelles ont compris l’importance d’ancrer une pratique quotidienne pour se relier à soi. Et c’est précisément à ceci que répond la création d’un autel sacré. En dédiant un espace qui nous est propre chez nous, et en l’aménageant avec des objets qui nous connectent à une dimension sacrée, nous retrouvons immédiatement le chemin qui nous ramène à notre maison, là où nous sommes en paix et à l’écoute de notre voix intérieure.

Un autel sacré : c’est quoi ?

Un autel est un espace physique qui nous est spécifiquement dédié et qui nous relie directement au monde de l’invisible. Il permet de prendre chaque jour de façon consciente un temps à soi en se connectant au sacré. Sa présence dans notre lieu de vie servira de rappel quotidien de l’importance de prendre un RDV avec nous-même – alors que notre agenda est toujours fort chargé –, et nous reliera directement à cet espace où il est possible de nous arrêter, de nous intérioriser et de trouver nos réponses. S’il est également possible de créer un autel extérieur et même un autel temporaire, la création d’un autel permanent dans le lieu où nous vivons est un premier pas à faire pour prendre soin de soi à tous les jours de l’année. Juste par sa présence dans notre environnement journalier, le fait d’entrer consciemment en contact visuel avec notre autel établira une connexion instantanée entre nous et le monde des esprits.

 

La création d’un autel sacré :

  • Constitue un espace physique qui nous est dédié.
  • Assure un moment de réflexion et de méditation.
  • Favorise la communication avec les esprits.
  • Rappelle que nous sommes reliés à plus grand que nous.
  • Permet de recevoir de l’amour et d’être inspiré.
  • Nourrit notre être en profondeur.
  • Développe notre créativité.
  • Facilite une pratique régulière et l’intégration d’une discipline.
  • Apporte de la magie dans notre vie !

Toutes les traditions spirituelles ont compris l’importance d’ancrer une pratique quotidienne pour se relier à soi.

Les essentiels d’un autel sacré

Vous vous apprêtez à créer votre autel permanent à la maison. Voici quelques recommandations pour vous supporter dans cette démarche.

1. Trouvez le bon endroit pour vous

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise place pour aménager un autel sacré. En fait, tous les endroits peuvent convenir, en autant qu’ils répondent à vos besoins et que la localisation choisie soit pratique. Votre autel devra être facilement accessible et suffisamment visible pour qu’il fasse partie de votre vie au quotidien. Soyez à l’écoute de votre cœur, il sait ce qui est bon pour vous !

2. Aménagez votre autel

En plus d’être un lieu pour soi afin de se recueillir et de prendre le temps de se reconnecter, un autel est aussi un endroit qui permet de communiquer avec le monde des esprits auxquels nous faisons des offrandes à travers ce que nous mettons dessus. Placez-y des objets, mais aussi des éléments provenant de la nature. À tout moment vous pouvez vous laisser inspirer pour enlever, changer ou y ajouter un élément.

Laissez-vous inspirer par nos objets rituels uniques faits à la main au Québec.

Voici quelques points fondamentaux à suivre :

  • Évitez l’encombrement.
  • Assurez-vous que l’autel soit sécuritaire (bougies ou encens).
  • Choisissez des objets qui ne polluent pas l’environnement en utilisant le plus possible des objets naturels durables ou qui peuvent se décomposer naturellement.
  • Ne prenez dans la nature que ce dont vous avez besoin et remettez à la nature ce qui ne convient plus.
  • Nettoyez-le régulièrement et Prenez-en soin comme vous prendriez soin de vous.

3. Entretenez le lien avec votre autel

Une fois votre autel établi, il reste maintenant à intégrer son utilisation à votre quotidien, car ce n’est pas une décoration mais bien un lieu physique qui vous est consacré à vous et au monde des esprits ! Mettez en place un rituel simple, que vous pourrez répéter tous les jours – ou même deux fois par jour, matin et soir – afin de créer une habitude de vie. Celui-ci doit surtout s’adapter à votre routine et à votre réalité, assoyant une discipline dans votre vie qui deviendra spontanée.

Découvrez une proposition de rituel à intégrer à votre quotidien.

Il est essentiel d’entretenir le lien avec votre autel sacré. C’est un engagement, une relation importante de votre vie qui demande du temps et des efforts. En retour, vous recevrez de l’amour et du soutien.

Le processus qui conduit à la création de votre autel est une expérience magique à vivre. En faisant votre autel, vous toucherez directement à cette créativité qui est là en vous et qui ne demande qu’à s’exprimer, et ce, dans un espace ouvert et de non jugement où vos actions sont guidées par le cœur. Et au quotidien, votre autel permanent créera un moment de connexion avec vous-même, reposera votre corps et à votre mental et, en vous reliant à un monde bien plus grand que vous, vous connectera à votre source d’inspiration, tout en vous sentant soutenu et appuyé. Ce qui demandera un certain effort au début s’intégrera de soi-même à votre vie et votre existence en sera à jamais transformée.